UB-Logo Online MagazinUntergrund-Blättle

Etats-Unis: l'esprit de Jim Crow n'est pas mort | Untergrund-Blättle

2951

Une discrimination structurelle Etats-Unis: l'esprit de Jim Crow n'est pas mort

International

Le groupe de travail de l'ONU sur les «peuples d'origine africaine» fait un constat sévère sur la discrimination et la ségrégation.

Beale Street, Memphis, Tennessee. «Rex Billiard Hall for Colored.»
Mehr Artikel
Mehr Artikel
Bild ansehen

Beale Street, Memphis, Tennessee. «Rex Billiard Hall for Colored.» Foto: PD

9. Februar 2016
0
0
3 min.
Imprimer
Correction
«L’histoire coloniale, l’héritage de l’esclavage, de la subordination raciale et de la ségrégation (…) aux Etats-Unis demeurent des défis sérieux du fait qu’il n’y a eu aucun engagement réel de réparation ni de vérité et réconciliation pour les peuples d’origine africaine», jugent les experts du Conseil des droits de l’homme dans leur rapport de fin de mission. Malgré de notables améliorations depuis la fin des lois ségrégationnistes Jim Crow (1964) et la lutte pour les droits civiques, «l’idéologie de la domination d’un groupe sur un autre» continue d’avoir un impact négatif sur l’ensemble des droits des Afro-Américains.

«Une discrimination structurelle»

Les experts, qui ont visité les Etats-Unis du 19 au 29 janvier 2016, dressent un sombre panorama des nombreux domaines où cette discrimination a des effets dramatiques: justice, prisons, santé, écoles, sécurité, droit de vote... Le «fossé persistant dans presque tous les indicateurs de développement humain, comme la durée de vie, les revenus et les bien, le niveau d’éducation et même la sécurité alimentaire» entre les Afro-Américains et le reste de la population reflète le degré de «discrimination structurelle» qui interdit aux premiers le plein exercice de leurs droits humains.

Cette discrimination se traduit aussi par un «niveau alarmant» de violence policière contre la population noire, en toute impunité. Les experts soulignent l’absence de système national de suivi sur les meurtres commis par les forces de police. Les cas où les auteurs ont été tenus responsables sont rares et de nombreuses familles de jeunes Noirs tués par la police attendent toujours que justice soit rendue. Le groupe de travail a également constaté l’absence d’équipes indépendantes des départements de police dans la phase initiale des enquêtes et met en cause la grande marge de manœuvre des procureurs dans la présentation des charges. Cette marge ne correspondrait pas aux standards internationaux.

Au delà du constat, les experts de l’ONU font le rapprochement entre ce qui se passe aujourd’hui et les lynchages du temps des lois Jim Crow, «une forme de terrorisme racial (…). Des milliers de personnes d’origine africaine ont été tuées au cours d’actes de violence publics de contrôle racial et de domination. Personne n’a jamais eu à en répondre». Pour les experts, les tueries policières contemporaines et le traumatisme qu’elles provoquent sont «des réminiscences de la terreur raciale des lynchage du passé. (…). L’impunité de la violence d’Etat doit être prise en compte de manière urgente».

Le rapport complet sera présenté au Conseil des droits de l’homme en septembre 2016.

Michel Bührer / Infosperber

Sur le même sujet...
Mercenaire de Blackwater - Bagdhad.
Blackwater & CoLes mercenaires, toujours aux limites de la loi

23.09.2011

- Le groupe de travail du Conseil des droits de l'homme (CDH) sur les mercenaires a présenté trois rapports mardi à Genève.

mehr...
Suxamethonium chloride.
InternationalEt si c'était un membre de votre famille?

29.12.2011

- Son père a été assassiné sous les yeux de sa mère en 1988. Quelques années plus tard, son beau-frère a été abattu.

mehr...
Seaton Hall at Kansas State University, USA.
L'éthique des États-Unis dans le financement d'enquêtes académiques au MexiqueL'éthique des États-Unis dans le financement d'enquêtes académiques au Mexique

17.04.2009

- Les Expéditions Bowman, le projet de cartographie Mexico-Indigène, et la Société Géographique Américaine réunissent des renseignements préventifs militaires, en commençant par l'Etat d'Oaxaca.

mehr...
Renforcement du mandat de la MONUSCO : pas de pacification en vue

14.06.2013 - Le conflit entre différents groupes armés et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo dure depuis 1996 et donne lieu à des violations massives des droits humains des populations civiles. La MONUSCO, mission de l'ONU en RDC, présente depuis 1999, a jusqu'ici échoué à interrompre le conflit.

8.000€ d'amende pour solidarité avec les Roms expulsés d'un campement - Les deux militants font appel

21.10.2015 - Il y a quelques mois en région parisienne, deux militants ont été condamnés pour de prétendues violences volontaires envers des policiers. Ils s'étaient mobilisés en hiver pour des habitants expulsés d'un campement, lors de laquelle une bousculade avait eu lieu.

Dossier: China
Thorsten Schröder
Propaganda
Police Bastard - Born in a prison

Aktueller Termin in Zürich

Hommage an Mani Matter

Am 24. November 2022 jährt sich der Todestag von Mani Matter zum fünfzigsten Mal. Bis heute kennen die Menschen in der deutschsprachigen Schweiz über alle Bevölkerungsschichten hinweg seine Lieder.Es tut gut, die brillanten Texte und ...

Freitag, 9. Dezember 2022 - 20:00 Uhr

Sphères, Hardturmstrasse 66, 8005 Zürich

Event in Köln

Clutch | + Support: Green Lung & Tigercub

Freitag, 9. Dezember 2022
- 21:00 -

Live Music Hall

Lichtstrasse 30

50825 Köln

Lire aussi...

Zürich, 1980.
Vorheriger Artikel

Züri brännt: Texte zur Bewegung

Piratensender Radio Banana: Interview mit Christian Egger

League of Revolutionary Black Workers.
Nächster Artikel

Organisation und Mobilisierung

Die ‘League of Revolutionary Black Workers’ und die kommende Revolution

Untergrund-Blättle